Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
AccueilActualitésL'actu en pdfActu 2008/2009Actu 2009/2010Actu 2010/2011RésultatsRésultats 2009Résultats 2010Résultats 2014Résultats 2011Résultats 2012Résultats 2013Notre clubNos activitésNotre salleHistoriqueHistorique 2Historique 3InscriptionsModalitésInfos +PlanningBureauLiensNotre palmarèsPhotosL'année 2012L'année 2013L'année 2011L'année 2010L'année 2009La gym en vacanceAnnées précédentesContact
Espérance Drouaise
Equipe_niveau_3_bs_original
© Espérance Drouaise 2012
Site mis en ligne le 10 mars 2009 - Dernière mise à jour le 1er septembre 2017
Site conçu et optimisé pour Internet Explorer
ed_0_bs_original
AccueilActualitésL'actu en pdfActu 2008/2009Actu 2009/2010Actu 2010/2011RésultatsRésultats 2009Résultats 2010Résultats 2014Résultats 2011Résultats 2012Résultats 2013Notre clubNos activitésNotre salleHistoriqueHistorique 2Historique 3InscriptionsModalitésInfos +PlanningBureauLiensNotre palmarèsPhotosL'année 2012L'année 2013L'année 2011L'année 2010L'année 2009La gym en vacanceAnnées précédentesContact

ESSOR DU CAMPING

La double importance physiologique et éducative de cette partie de notre programme mérite qu'on s'y arrête un instant...
Avec l'obtention du local de la rue Batardon, ce type d'activité complémentaire étant désormais réellement réalisable, allait connaître un véritable essor. Des cours de plein air, avec rangement et étendage du matériel, ont été possibles. L'obtention d'un brevet intérieur sanctionnant la formation des débutants a revêtu une réelle importance (On a même vu l'Inspecteur Départemental des Sports arriver à l'improviste sur un lieu de camping...) Le couronnement de la saison était constitué par une randonnée-camping de 3 semaines. Cela permit à de nombreux jeunes Drouais de faire des voyages qu'ils n'auraient pu espérer à cette époque, découvrant ainsi des pays qu'ils n'auraient jamais connus, tout en faisant l'apprentissage de la vie en Société.
Après la première randonnée pédestre qui eut pour cadre les ALPES MANCELLES, les randonnées-découvertes, se sont saccadées pendant plus de 30 ans. Grâce à ces vacances éducatives, nos jeunes ont fait connaissance avec de nombreux pays, de la Grèce à la Norvège, du Tyrol oriental à l'Islande... Les moyens de transport ont été divers... (pédestre, vélo, train, auto, car, et même avion, tout cela selon le type de randonnée et les moyens du moment) .

Pour rappeler de bons souvenirs à nos Anciens, nous citerons sommairement : 1946 la Bourgogne, 1947 les Alpes, 1948 la Bretagne, 1949 les Gorges du Doubs, 1950 la Corse, 1951 les Pyrénées, 1952 les Gorges du Verdon, 1953 Constance-Genève, 1954 Innsbruck-Genève, 1955 Serre-Luxembourg, 1956 Andorre, 1957 Stuttgart, 1958 la Hollande, 1959 Londres et l'Ecosse, 1960 Dreux-Lyon Cyclo, 1961 Rome et TODI, 1962 Dunkerque et le Rallye International des Jeunes puis le Rallye FFCC de Rhupolding, 1963 la Norvège, 1964 la Grèce, 1965 Millau-Nîmes, 1966 le Tyrol oriental-Venise, 1967 Milan- Genève, 1968 l'Irlande, 1969 la SicileNous interromprons ici cette énumération pour y placer (chronologie exige) le « Coup dur » le plus grave de ces dernières années.

1970: UN TOURNANT D'UNE GRAVITE EXTREME...

C'est en effet en 1970 que fut imposée à I'ESPERANCE DROUAISE une situation aux conséquences regrettables. Certains pensèrent même que c'était là un coup mortel... Ils se trompaient car c'était méconnaître le ''moral'' des ''Gars de la Gym''.
Ainsi qu'on a pu le lire dans les lignes précédentes, un local avait été attribué à l'Espérance Drouaise par la Municipalité en 1945. Ce grand bâtiment de 600 m2 avait été aménagé au Cours des années par les gymnastes eux-mêmes avec l'aide de la Municipalité de l'époque.
Petit à petit, il était devenu à la fois gymnase spécialisé, atelier de bricolage et de rangement du matériel.
Les installations comprenaient outre un vestiaire, des W.C., des douches chaudes, un bureau, la radio, une bibliothèque et de nombreux jeux divers tels que billard, ping-pong, etc. La disposition du matériel de gymnastique très fonctionnelle permettait une utilisation avec le minimum de manutention. Le rangement du matériel de camping était facilité par des herses permettant de suspendre les tentes. Les accessoires de la vie en plein air étaient rangés à la demande dans de nombreux placards. Une mini-scène servait lors des réunions récréatives et de préparation des feux de camps...
Le programme de travail et celui de détente pouvaient ainsi être équilibrés, et les choses devaient durer ainsi pendant 1/4 de siècle. On imagine aisément le profond désarroi que devait causer la nouvelle qu'il allait falloir quitter les lieux sans possibilité de reconstituer un programme aussi complet pour nos jeunes.
Nos réunions devaient en effet avoir lieu dans des locaux publics constitués par la nouvelle salle des sports avec les impératifs d'utilisation inévitables... Les premières victimes furent ''les vétérans'' (précurseurs de la « Gym volontaire ») dont il fallut supprimer l'équipe pour laisser aux jeunes les séances de travail indispensables, La plupart de nos activités complémentaires durent également être supprimées. Le matériel étant en partie transporté à la décharge publique ou déposé chez des amis où il s'est lentement détérioré avec les années...

Cependant, avec un courage qu'on ne soulignera jamais assez, tout le monde se serra les coudes pour que survivent le groupe et son ''esprit''. Cette constance que seuls ont appréciée les intéressés et leurs familles, est presque passée inaperçue dans notre ville. C'est à cette époque que Monsieur Jean SAVIN succéda à Monsieur Emile CARON à la présidence de l'Espérance Drouaise.
Malgré les avantages qu'apportait une salle neuve, moderne et chauffée, nous ne tardâmes pas à constater amèrement les inconvénients des Salles Publiques : attribution des lieux à des jours et heures fixes, montage, démontage et rangement du matériel à chaque séance. De plus, toute activité gymnique a dû être supprimée au cours des grandes vacances scolaires. Enfin, et c'était plus grave encore dans l'esprit de notre programme, la plupart de nos activités complémentaires étaient supprimées ainsi qu'on l'a vu précédemment. Dans le même ordre d'idées, nous avons considérablement réduit la pratique du camping, mais grâce aux efforts des intéressés et de leurs parents, nous avons réussi à maintenir nos randonnées de vacances. C'est ainsi que nous avons réussi les voyages-campings de vacances suivants 1970 Coire Mayence, 1971 Mayence Rotterdam, 1972 Les Sources du Rhin, 1973 La Vanoise, 1974 La Sardaigne, 1975 le Liechtenstein, puis l'Islande, etc. La réduction considérable de notre programme étant à peu près ''digérée'' nous avons appris qu'il allait à nouveau falloir changer de salle pour nos séances gymniques Les perturbations apportées par ce nouveau changement devaient être compensées par une nette amélioration des conditions de travail.
C'était oublier qu'à cette époque 3 Clubs de Gymnastique (soit 9 sections) fonctionnaient à Dreux avec chacune des programmes fédéraux différents. C'est ainsi que nous avons du faire nos séances un jour dans une salle, un jour dans une autre. L'exposé de ces circonstances éclaire d'un jour particulier et souligne à l'avantage de l'Espérance Drouaise le mérite des résultats obtenus dans les années récentes : nous avons remporté plusieurs titres Nationaux, mais nous avons également participé à plusieurs fêtes :
Achères, Mainvilliers, Tillières,Fermaincourt...

 Le fait le plus marquant a été la Fête que nous avons organisée pour notre 90e anniversaire. Le succès a été complet, les participants s'en souviennent encore les familles aussi...

APRES LE 90e ANNIVERSAIRE

Après les quelques jours de repos qui ont suivis la réussite de cette grande fête de famille années nous avons repris les compétitions, et toujours avec un certain succès. Nous avons abandonné la F.F.G. en 1983 pour nous spécialiser dans les manifestations de l’U.F.O.L.E.P. Après les classiques éliminatoires départementaux, régionaux et interrégionales, nous avons toujours obtenu d'excellents résultats aux finales Nationales, souvent avec des premières places : 1979 Nantes, 1980 Montceau-les-Mines, 1981 Villefranche-sur-saône, 1982 Clermont-Ferrand, 1983 Agen, 1984 Nantes, 1985 Montpellier, 1986 Tonnens (près d'Agen), 1987 Lormont (près de Bordeaux). 
C'est à cette époque (1982) que Bernard BRONNER fut nommé à la Commission Technique Nationale de Gymnastique U.F.O.L.E.P. Pour être complets dans le domaine de nos activités gymniques de cette décennie, nous signalerons la participation de certains de nos membres à de nombreux stages Nationaux (comme cela a été toujours été le cas à notre Club, certains se rappelleront les cours de moniteurs suivis à Paris dans les années 50 et 60). C'est ainsi qu'obtinrent le Diplôme National d'éducateur de Gymnastique nos amis PITON Dominique et Alain GOUSAILLES en 1981, ROCCHI Claudio et Andrès CACERES en 1982, Christian et Bruno DREAN en 1983 ainsi qu'Erick BRONNER.

Le jugement étant devenu une partie très importante de la compétition, un certain nombre d'entre nous suivirent des cours de formation et obtinrent le diplôme de Juge-Arbitre national : Gérard N ERON, François MEDIAVILA, Bernard BRONNER en 1981(ce dernier devenant par la suite responsable National des Juges). Ont également obtenu leur diplôme en 1984 : Michel FALEZAN, Erick BRONNER et Christian PALICOT (ce dernier participant, par la suite, à l'encadrement des Stages Nationaux). 
Précisons que la saison 87/88 ayant été réservée exclusivement à la préparation du 100e anniversaire, il n'y a eu aucune participation aux compétitions.